de fr it

EugèneTrollux

25.8.1885 à La Sarraz, 5.8.1979 à Genève, prot., de Noville, Rennaz et Genève. Fils d'Eugène-Henri, brigadier de gendarmerie, et d'Henriette Perret. 1) 1919 Ada Marazzi-Castiglioni (divorce en 1927), 2) 1979 Renée-Françoise Muriset. Garçon de courses chez un notaire, puis employé à l'office des poursuites de Genève. T. est engagé comme journaliste à la Tribune de Genève où il fera toute sa carrière (1908-1955), d'abord à la chronique locale, puis comme chef du service des reportages. Homme de terrain, il fait des reportages aussi bien à New York qu'à Sarnen pour la dernière exécution capitale de Suisse (1940). A la fin de sa carrière, T. est le type même du localier, mémoire vive de son journal.

Sources et bibliographie

  • Tribune de Genève, 8.8.1975
  • Journal de Genève, 7.8.1979
  • Ch. Gros et al., Une tribune pour le quotidien, 1990
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.8.1885 ✝︎ 5.8.1979