de fr it

AndreasPecht

11.6.1774 à Unterhohenried (Bavière), 9.3.1852 à Constance, cath., de Bavière. Fils de Johann Vitus, tonnelier. 1811 Susanna Gänsli, fille de Heinrich. P. quitta Wurtzbourg en 1796 et travailla comme libraire, notamment à Augsbourg. Il ouvrit vers 1800 une librairie à Frauenfeld et fonda avec Daniel Fehr la Frauenfelder Zeitung (1806, Thurgauer Zeitung dès 1809). Sur commande de Johann Peter Delisle, il imprima en 1811 l'écrit anonyme Authentische Actenstücke über den Rückzug des Generals Massena aus Portugall und einige damit verwandte Gegenstände betreffend. Sur pression du gouvernement français, il fut banni pour trois ans par le tribunal criminel thurgovien (fin 1811). Installé à Constance, il fonda en 1815 un atelier de lithographie, exploita une imprimerie et un magasin d'objets d'art; ses vues lithographiques du lac de Constance (Ansichten vom Bodensee) connurent dès 1832 un succès particulier. En 1816, il engagea des ouvriers du textile thurgoviens et administra durant quelques années la fabrique de Simon Friedrich Lieb de Bischofszell à Jamburg (auj. Kingisepp, Russie). Rédacteur ingénieux, lithographe et marchand d'art, P. encouragea dans ses articles de presse le développement agronomique.

Sources et bibliographie

  • SVGB, 18, 1889, 8-33
  • E. Amburger, Ingermanland, 1980, 350
  • E. Müller, éd., Der Thurgau in alten Ansichten, 1992
  • G. Zang, Konstanz in der grossherzoglichen Zeit, 1, 1994, 147
  • NDB, 20, 2001, 156
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.6.1774 ✝︎ 9.3.1852