de fr it

OskarReck

29.9.1920 à Niederlenz, 11.10.1996 à Bâle, prot., de Safenwil. Fils d'Otto, maître peintre. 1) 1943 Renée Sommerhalder, 2) 1973 Daisy Meili. Ecoles à Niederlenz et Lenzbourg, gymnase à Aarau (1935-1940), études d'économie politique aux universités de Zurich, Berne et Genève (1940-1944). Rédacteur à la Weltwoche (1944-1955, notamment correspondant à Londres et Berlin), R. fut rédacteur en chef du Neues Winterthurer Tagblatt (1955-1960), de la Thurgauer Zeitung (1960-1969) et des Basler Nachrichten (1971-1977). Correspondant au Palais fédéral pour la télévision suisse (1970). Après la fusion avec la National-Zeitung, qu'il désapprouvait, R. fut rédacteur en chef de la nouvelle Basler Zeitung, puis devint un journaliste indépendant très connu. Radical, il siégea au législatif de Winterthour (1958-1960) et fut député au Grand Conseil thurgovien (1960-1970). Chargé de cours de journalisme aux universités de Bâle, Fribourg et Berne, membre de plusieurs commissions fédérales d'experts, notamment pour la révision complète de la Constitution. Président central de la Nouvelle Société helvétique (1965-1968). Président d'une commission de recours (1979-1988), appelée dès 1984 Autorité indépendante d'examen des plaintes en matière de radio-télévision. Docteur honoris causa de l'université de Bâle (1985).

Sources et bibliographie

  • Politik und Publizistik, Publizistik und Politik: Festschrift für Oskar Reck, 1981, 202-203
  • Basler Stadtbuch 1995, 1996, 55-59
  • R. Oppenheim et al., éd., Journalismus aus Leidenschaft, 2003, 13-81
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.9.1920 ✝︎ 11.10.1996