de fr it

Guerre duGibet

Conflit sans effusion de sang, lié à la Réforme et à la délimitation des compétences judiciaires entre les villes de Soleure et Bâle, dans des territoires du pied nord du Jura que la première avait récemment acquis. La guerre du Gibet (all. Galgenkrieg) éclata en février 1531. Des gens de Reigoldswil avaient emporté dans leur village le cadavre d'un homme assassiné au Grauenboden, lieudit situé au nord du Passwang. Soleure y vit une violation de sa souveraineté, qui s'étendait d'après elle sur ce territoire. Berne intervint comme médiateur. Bâle revendiquait la haute juridiction sur Dornach, Hochwald, Büren, Nuglar, Sankt Pantaleon, Seewen et Gempen. Dans ce dernier village, Soleure érigea un nouveau gibet, symbole de souveraineté, que les Bâlois firent détruire le 25 juin 1531. En réaction, les Soleurois envoyèrent des troupes au Passwang malgré les appels à la retenue de plusieurs cantons qui, sauf Glaris et Appenzell, furent tous touchés par le conflit en participant à une médiation où la majorité était favorable aux catholiques. Les arbitres fédéraux décidèrent le rétablissement du gibet de Gempen sans avoir entendu les Bâlois qui se montrèrent conciliants. En contrepartie, Soleure reconnut leur haute juridiction sur Nunningen à l'est du ruisseau (27 juillet 1531). Selon l'accord final du 13 décembre 1532, Soleure dut se contenter du glaive pour exercer la haute justice à Gempen. Le gibet n'y fut plus dressé.

Sources et bibliographie

  • B. Amiet, Die solothurnische Territorialpolitik von 1344-1532, 1929, 98-100
  • Geschichte der Landschaft Basel und des Kantons Basellandschaft, 1932
  • SolGesch., 2, 29-32