de fr it

Giuseppe Maria LuigiArtari

9.1.1780 à Arogno, 15.12.1859 à Verrès (val d'Aoste, I), cath., de Campione d'Italia et Arogno. Fils d'Alessandro, peintre, et de Prudenza Verda. 2) Maria Elisabetta Caterina Bezzola, fille du podestat d'Arogno, qui lui donna six enfants. A. apprit les rudiments de la peinture avec son père puis il compléta sa formation à l'académie de Brera à Milan. Les circonstances qui le poussèrent à s'établir dans le val d'Aoste demeurent inconnues. Il y exécuta la décoration picturale de l'église paroissiale d'Issogne et de l'église de Montjovet. Vers 1823, A. travailla aussi à Challand-Saint-Victor. S'étant spécialisé dans une austère peinture sacrée, A. travailla presque exclusivement pour des institutions religieuses. La décoration mythologique et allégorique de la Villa Martinet à Bibian constitue donc une exception dans l'œuvre de l'artiste; de la première décennie du XIXe s., ces fresques réalisées dans le goût néoclassique ne lui ont été attribuées que récemment. En 1832, A. s'établit définitivement à Verrès, où sa maison, située dans le centre historique, est toujours conservée. De 1840 à 1850, il travailla dans plusieurs édifices religieux de la vallée, entre autres dans la chapelle de Saint-Gratien de la cathédrale d'Aoste (1841, avec Casimiro Vicario), dans celles de Nabian près de Challand-Saint-Victor (1844) et de Pila près de Brusson. De 1844 à 1848, il décora l'église de Verrès, que ses fils Augusto et peut-être Alessandro restaurèrent et peignirent à nouveau en 1912.

Sources et bibliographie

  • Peintures et dessins, APriv Fénis (I)
  • S. Barberi, «Pittori valdostani d'un tempo», in Quaderni d'arte della Valle d'Aosta, 8, 1991, 54-57
  • A. Pizzi, «Albertolli e Artari», in BSSI, à paraître
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.1.1780 ✝︎ 15.12.1859