de fr it

EliseEgloff

12.1.1821 à Tägerwilen, 21.2.1848 à Heidelberg, prot., de Tägerwilen. Fille d'Anna Maria Ursula E. 1846 Jacob Henle. Après avoir appris le métier de couturière durant un an, E. fut vendeuse, puis couturière et bonne d'enfants à Zurich. Elle y rencontra son futur mari, qui l'envoya dans un institut à Traben (Rhénanie-Palatinat)) et chez son beau-frère Carl Mathieu à Trèves, pour faire d'elle une "femme de professeur" (1844-1846). Phtisique, elle mourut en couches à l'âge de 27 ans. Son destin a inspiré les écrivains Berthold Auerbach (Die Frau Professorin), Charlotte Birch-Pfeiffer (Dorf und Stadt) et Gottfried Keller (personnage de Régine dans L'épigramme).

Sources et bibliographie

  • G. Kübler, éd., Geprüfte Liebe, 1987
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.1.1821 ✝︎ 21.2.1848
Indexation thématique
Arts et littérature

Suggestion de citation

Salathé, André: "Egloff, Elise", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.08.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/041718/2004-08-26/, consulté le 25.11.2020.