de fr it

Suisse nouvelle

Neue Schweiz

Suisse nouvelle (Neue Schweiz) est un mouvement de renouveau national-conservateur fondé par quelques secrétaires cantonaux des arts et métiers durant le "printemps des fronts" de 1933 (Frontisme). A l'instar du journal homonyme, ce mouvement revendiquait l'abandon du libéralisme pour un système de type corporatiste et un protectionnisme associatif sanctionné par l'Etat, au bénéfice de la classe moyenne des artisans et commerçants, alors en proie à des difficultés économiques. Son seul succès politique fut la promulgation, en 1933, de l'interdiction d'ouvrir ou d'agrandir des grands magasins ou des commerces de gros, afin de protéger le commerce de détail, interdiction qui fut peu à peu assouplie et finalement abolie en 1945. Mené par Fritz Joss, conseiller national et conseiller d'Etat bernois, le mouvement atteignit son apogée en 1934 (env. 20 000 adhérents, pour la plupart en Suisse alémanique). Son déclin commença lorsque l'ensemble des fonctionnaires des arts et métiers se retirèrent de ses organes dirigeants. En 1936, il fut absorbé dans l'Aufgebot, autre organisation d'orientation corporatiste.

Sources et bibliographie

  • M. Trossmann, Der Schweizerische Gewerbeverband in der Wirtschaftskrise der dreissiger Jahre, mém. lic. Zurich, 1980, 105-134
  • K. Angst, Von der "alten" zur "neuen" Gewerbepolitik, 1992, 37-88, 134-152
Liens

Suggestion de citation

Wolf, Walter: "Suisse nouvelle", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 20.07.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/041724/2009-07-20/, consulté le 13.06.2021.