de fr it

Flug- und Fahrzeugwerke Altenrhein (FFA)

Le P-16, avion de chasse et de combat au sol, construit en 1955, subventionné par le Département militaire fédéral (Archiv Schindler Technik AG, Altenrhein).
Le P-16, avion de chasse et de combat au sol, construit en 1955, subventionné par le Département militaire fédéral (Archiv Schindler Technik AG, Altenrhein).

Le traité de Versailles de 1919 ayant interdit la construction d'avions en Allemagne, Claude Dornier transféra à Altenrhein le montage final des éléments d'aéroplanes fabriqués jusqu'alors à Friedrichshafen, avec l'appui de personnalités germanophiles au sein de l'état-major général suisse et de la société d'aviation Ad Astra Aero, qui testa les avions Dornier sur l'aérodrome militaire de Dübendorf. Dornier fonda en 1924 la firme Dornier Werke Altenrhein AG, qui reprit la production en 1927. L'hydravion gros porteur Do X produisit un certain émoi à sa sortie en 1929, témoignant de la capacité de l'Allemagne à se réarmer. Au début des années 1930, l'entreprise exporta des avions armés en Colombie. Jusqu'en 1944, les usines Dornier d'Altenrhein, qui employaient 800 ouvriers, produisirent sous licence des avions allemands pour l'armée suisse et exportèrent en faible quantité vers l'Allemagne. Après la guerre, la firme passa en mains suisses. Elle fut dirigée à partir de 1948 par Claudio Caroni, qui la rebaptisa Flug- und Fahrzeugwerke Altenrhein AG (FFA) en 1949. Les essais de développement d'un avion de chasse et de combat au sol, subventionnés par le Département militaire fédéral, aboutirent à la chute d'un prototype dans le lac de Constance en 1958. A partir de 1972, les FFA produisirent, outre des wagons de chemin de fer, plus de 160 avions-école du type AS 202 Bravo de leur propre conception, dont 48 exemplaires équipèrent les forces aériennes irakiennes et 40 l'aviation indonésienne. En 1987, Luciano Caroni vendit le secteur des wagons à la société anonyme Schindler et le secteur des avions à Justus Dornier qui, à son tour, le remit à Gautschi AG à Sankt Margrethen. Les FFA, devenus des sous-traitants de l'industrie aéronautique (FA 18, Tiger, Airbus) ont dès lors abandonné la construction de leurs propres avions et s'occupent également de la révision d'avions civils.

Sources et bibliographie

  • Hug, Peter: «Flug- und Fahrzeugwerke Altenrhein», in: Stender, Detlef (éd.): Industriekultur am Bodensee. Ein Führer zu Bauten des 19. und 20. Jahrhunderts, 1992, pp. 64-65.
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Hug, Peter: "Flug- und Fahrzeugwerke Altenrhein (FFA)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.03.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/041870/2020-03-10/, consulté le 16.04.2021.