de fr it

Sécheron

Les origines du complexe industriel de Sécheron remontent à la société A. de Meuron & Cuénod, fondée à Genève en 1882. Renommée Cuénod, Sautter & Cie en 1887, rachetée par la Société pour l'appareillage électrique (SAE) en 1891 et dès lors appelée Compagnie de l'industrie électrique (CIE), puis Compagnie de l'industrie électrique et mécanique (CIEM) en 1902, l'entreprise devint la société anonyme des Ateliers de Sécheron en 1918. Elle participa à l'électrification du réseau des Chemins de fer fédéraux (CFF) et devint rapidement un constructeur électrotechnique d'envergure internationale, actif dans les secteurs de la production (alternateurs), du transport (transformateurs, redresseurs) et de la traction électrique (moteurs de locomotives, de tramways, de trolleybus). Après avoir occupé jusqu'à 1600 personnes (1966), la société a été rachetée en 1969 par BBC Brown Boveri (BBC-Sécheron SA en 1982), qui s'est défait, en 1989, de sa branche «équipements ferroviaires» (reprise par Sécheron SA), pour se concentrer sur les transformateurs (ABB Sécheron SA, siège à Satigny).

Sources et bibliographie

  • Meyfarth, E.: Société anonyme des Ateliers de Sécheron, Genève-Suisse, 1948.
  • Benguigui, Isaac: Sécheron, cent ans d'électrotechnique, 1995.
  • Forster, Gilles: Une entreprise romande d'électrotechnique face aux difficultés de l'entre-deux-guerres. Le cas de la Société anonyme des Ateliers de Sécheron, 1996.
  • Paquier, Serge: Histoire de l'électricité en Suisse. La dynamique d'un petit pays européen 1875-1939, 1998.