de fr it

Banque de la Suisse italienne (BSI)

La BSI ouvrit ses guichets à Lugano en 1873. La construction de la ligne du Gothard amena des personnalités tessinoises, en collaboration avec le Basler Bankverein, le Crédit suisse et la Banca generale di Roma, à constituer un institut de crédit capable de favoriser l'essor économique du Tessin (construction de lignes de chemins de fer cantonales, soutien à des secteurs comme le tourisme). Dès le tournant du siècle, la BSI participa à des opérations financières entre l'Italie et la Suisse, ce qui n'était pas sans lien avec le dépôt dans les banques tessinoises de volumineux capitaux italiens, attirés par les avantages fiscaux accordés par le canton. L'évolution positive des affaires permit à la BSI d'être le premier établissement tessinois à ouvrir en 1935 une filiale à Zurich et de profiter de l'essor économique de l'après-guerre (bilan en milliers de francs courants: 7601 en 1873, 88 254 en 1914, 102 224 en 1950, 7 249 608 en 1993). Ainsi, dans les années 1950 et 1960, la BSI était devenue l'une des plus importantes banques régionales de la Suisse. Malgré cela, elle n'échappa pas au fort mouvement de concentration déclenché à la fin des années quatre-vingts. En 1991, elle a été absorbée par la Société de banque suisse (SBS), qui l'a intégrée dans une nouvelle holding, la SBSI (siège à Lugano), centrée sur la gestion de fortune.

Sources et bibliographie

  • Etude comparée sur la Banque de la Suisse italienne pendant la période de 1875 à 1912, dactyl., 1913
  • L. Caglio, Banca della Svizzera Italiana, 1973
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Variante(s)
BSI