de fr it

EmanuelHoffmann

24.6.1643 à Bâle, 13.6.1702 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Hans Jacob, professeur de droit, et d'Helena Iselin. 1667 Catharina Müller, fille d'Emanuel, commerçant. Apprentissage de tisserand à Bâle. H. poursuivit sa formation en Hollande d'où il rapporta à Bâle vers 1667 un nouveau type de métier à tisser les rubans (métier à navettes multiples). Avec d'autres fabricants de rubans de soie, il obtint, après 1670, l'autorisation d'utiliser ces métiers à tisser plus performants, malgré l'opposition des passementiers faisant partie de la corporation des Tisserands. Grâce à ce progrès, l'industrie de la passementerie bâloise acquit une position dominante par rapport à d'autres centres de production, d'autant plus que ce type de métiers à tisser resta interdit dans l'Empire. L'entreprise de passementerie créée par H. subsista jusqu'en 1883.

Sources et bibliographie

  • P. Fink, Geschichte der Basler Bandindustrie 1550-1800, 1983
  • N. Röthlin, «Innovationen bei Handel und Produktion von Seide in der Schweiz und im Reich, 16.-18. Jahrhundert», in Innovationen/Innovations, éd. H.-J. Gilomen et al.2001, 201-223
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 24.6.1643 ✝︎ 13.6.1702
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Hess, Stefan: "Hoffmann, Emanuel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.09.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042053/2006-09-07/, consulté le 03.12.2020.