de fr it

Johann BaptistBaur

28.8.1783 à Sarmenstorf, 6.2.1851 à Lucerne, cath., de Sarmenstorf. Fils de Johann Bernhard. Aloisia Segesser, fille de Josef Aurelian, conseiller d'Etat lucernois. Etudes de théologie, puis de médecine, doctorat en 1815. Médecin à Muri (AG), titulaire dès 1817 de la patente argovienne. Juge de paix en 1827, médecin de district en 1830. B. s'engagea dans la défense des intérêts de l'Eglise catholique et des couvents et lutta contre le radicalisme. Député au Grand Conseil argovien de 1834 à 1841 et chef spirituel de l'Union pour la défense du catholicisme (dont il rédigeait tous les textes), il collabora à la Schildwache am Jura. Il fut condamné en 1835 lors des troubles suscités par les articles de Baden. Il s'opposa à la révision de la Constitution cantonale, notamment dans deux pamphlets anonymes (1840-1841). Risquant d'être arrêté, il s'enfuit à Schwytz en 1841. Coauteur des quatre pétitions adressées par les émigrés argoviens à la Diète fédérale de 1841 à 1843, il rédigea un écrit pour sa défense et fut acquitté après jugement (1843). A l'époque du Sonderbund, il recruta des hommes pour le corps du Freiamt et, comme le gouvernement argovien demandait son extradition, il s'enfuit en 1847. Il résida au couvent de Muri-Gries à Bolzano (I) de 1848 à 1850, puis à Lucerne.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StAAG
  • BLAG, 51-53
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.8.1783 ✝︎ 6.2.1851
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons