de fr it

DanielElster

16.9.1796 à Benshausen (Thuringe), 19.12.1857 à Wettingen, prot., de Benshausen, puis de Friedlisberg (auj. Rudolfstetten-Friedlisberg) en 1849. Fils de Johann Christoph, forgeron. 1) Rosina Bohlig, veuve Schierholz, 2) Franziska Lang, de Baden. Etudes de théologie, puis de médecine à Leipzig et Iéna. Membre d'une société d'étudiants, il prend part en Thuringe à la fête de la Wartburg, manifestation pour l'union et la liberté de l'Allemagne, ce qui le contraint à fuir en 1819 et à parcourir plusieurs pays d'Europe. Il reprend ses études en 1821 à Wurtzbourg, d'où il s'enfuit à nouveau après un duel et participe à la guerre d'Indépendance de la Grèce. Maître de musique à Lenzbourg (1823-1825) et Baden (1825-1828), E. séjourne en Thuringe et dans diverses villes allemandes de 1828 à 1840 avant de revenir en Suisse. Il enseigne la musique à l'école normale de Wettingen de 1845 à 1857. Promoteur des chœurs d'hommes et des mélodies populaires, il est notamment l'auteur d'un livre de chants destiné aux écoles argoviennes.

Sources et bibliographie

  • A. Haller, «Daniel Elster», in Argovia, 65, 1953, 308-312 (avec liste des œuvres)
  • H. Jung, «Daniel Elster - der Philhellene», in Badener Neujahrsblatt, 67, 1992, 132-141
  • RISM
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.9.1796 ✝︎ 19.12.1857

Suggestion de citation

Steigmeier, Andreas: "Elster, Daniel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.11.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042080/2005-11-14/, consulté le 25.11.2020.