de fr it

Emilie LouiseFrey

8.6.1869 à Bâle, 22.5.1937 à Bâle, prot., de Bâle. Fille d'Eduard, marchand de soieries, et d'Emilie Stampfer. Seize frères et sœurs. Célibataire. Etablie à Zurich en 1883, F. suivit la classe de maturité de l'école normale de jeunes filles de Zurich, section médecine (1887-1890). En se fondant sur un arrêté du Conseil d'Etat, elle fut la première femme à obtenir, le 21 avril 1890, son immatriculation à l'université de Bâle, contre l'avis de la majorité du corps enseignant. Elle passa ses examens de médecine en 1895 et obtint en 1896 son doctorat avec une thèse sur l'évolution pathologique du rachitisme. Elle ouvrit un cabinet dans la maison de ses parents à Bâle (quartier de Sankt-Alban) et exerça quarante ans durant.

Sources et bibliographie

  • C. Eggmann, «Geduldet aber nicht willkommen», in 100 Jahre Frauen an der Uni Basel, s.d., 76-83
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.6.1869 ✝︎ 22.5.1937

Suggestion de citation

Rettenmund, Barbara: "Frey, Emilie Louise", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.05.2003, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042121/2003-05-02/, consulté le 28.10.2020.