de fr it

LeopoldNägeli

5.5.1804 à Sankt Urban (comm. Pfaffnau), 24.3.1874 à Lucerne, cath., de Pfaffnau. Fils de Leopold, maître menuisier, de Legau (Bavière), et d'Elisabeth Hunkeler, d'Altishofen. Très jeune, N. prit des leçons d'orgue, de piano et de violon, puis continua sa formation à l'abbaye de Saint-Urbain, où il entra comme novice en 1823; profès en 1824, prêtre en 1828. Maître de chapelle (1829-1848), maître de musique à l'école normale de Saint-Urbain (1841-1847). Il fut le plus important des compositeurs de Saint-Urbain au XIXe s., mais la majeure partie de son œuvre est perdue, sauf deux messes avec orchestre et un larghetto pour cordes et vents. Il rédigea en 1848 un catalogue des partitions de l'abbaye. Après la suppression de celle-ci, il fut instituteur et organiste à Sachseln (1848-1850), chapelain et organiste à Saint-Léger de Lucerne (Hofkirche, dès 1850) et chef de chœur (dès 1862). Spécialiste des orgues, il supervisa la rénovation de plusieurs instruments en Suisse, dont celui de Saint-Léger.

Sources et bibliographie

  • D. Ruckstuhl, «Von Cantoren, Capellmeistern und frömbden Musicanten», in Heimatkunde des Wiggertals, 51, 1993, 9-57
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.5.1804 ✝︎ 24.3.1874