de fr it

AlbertBrenner

21.9.1860 à Kurzdorf (auj. Frauenfeld), 23.1.1938 à Frauenfeld, prot., de Weinfelden. Fils de Johann Joachim (->). 1903 Emma Martha B., fille de Johann Friedrich, administrateur postal. Formation d'architecte au technicum de Winterthour et dans le bureau paternel, qu'il reprit en 1886 (Brenner & Stutz de 1907 à 1938). B. érigea des écoles, des églises, des banques, des usines, des bâtiments administratifs et des maisons privées, comme la Banque cantonale à Weinfelden (1893-1896), l'école cantonale à Frauenfeld (1908-1911), une forge à Frauenfeld (1909), l'église de Kurzdorf (1915-1916) et l'aile des archives dans le palais du gouvernement de Frauenfeld (1935-1936). Dans son architecture, il évolua du Heimatstil vers la sobriété et l'objectivité. Membre du comité du Heimatschutz thurgovien. B. fonda en 1919 l'Association des architectes indépendants du canton de Thurgovie et en 1920 la section thurgovienne de la SIA. Président de la commune locale de Kurzdorf (1907-1919), conseiller communal radical de Frauenfeld (exécutif, 1919-1931) et député au Grand Conseil thurgovien (1914-1932).

Sources et bibliographie

  • Thurgauer Jahrbuch, 6, 1939, 5
  • Architektenlex., 90
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.9.1860 ✝︎ 23.1.1938

Suggestion de citation

Salathé, André: "Brenner, Albert", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 21.01.2003, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042238/2003-01-21/, consulté le 05.12.2020.