de fr it

MauriceCharvoz

12.2.1865 à Villette (comm. Bagnes), 9.5.1954 à Martigny, cath., puis libre penseur, de Bagnes. Fils de Fabien et de Marie-Françoise Besse. 1) 1888 Louise Esther Pache, négociante, fille de Pierre Joachim, 2) 1933 Lucy Baud, Vaudoise. Novice à Saint-Maurice (1885) et à Sion (1886), C. perd la foi. Etudes de sciences à Genève, abandonnées et achevées plus tard à Paris (doctorat en 1926). Il devient contre son gré commerçant après son mariage. Il collabore à plusieurs journaux (dont Le Confédéré), à la revue pacifiste Coenobium, constitue une importante bibliothèque, fonde à Bagnes une Société de secours mutuels (1895), est l'un des premiers féministes valaisans. La création de l'école libre de Bagnes (1908) lui vaut une réputation d'anarchiste dans les milieux conservateurs. Conseiller communal (exécutif) à Bagnes (1909-1916), député libéral-radical au Grand Conseil valaisan (1921, 1925-1929), puis socialiste (1929-1933).

Sources et bibliographie

  • A. Donnet, «Cat. des papiers de Maurice Charvoz», in Ann. val., 1977, 161-192
  • S. Deslarzes-May, «L'école libre de Bagnes 1900-1943», in Cahiers HMO, 16, 2000, 17-26
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.2.1865 ✝︎ 9.5.1954