de fr it

ArthurParchet

16.10.1878 à Clarens, 20.2.1946 à Saint-Maurice, de Vouvry. Fils de Joseph-Arthur et d'Amélie Pignat, tous deux professeurs à Moscou. Marguerite-Flora Silbermann, de Heidelberg, professeur de piano. Collège à Sion (1890-1894), puis conservatoire à Stuttgart et à Berlin. Après avoir parcouru l'Allemagne comme chef d'orchestre ou de chœurs, P. se fixe à Mannheim et à Heidelberg, mais la Première Guerre mondiale brise sa carrière de musicien et de compositeur. Echoué en Valais, sans perspective artistique, P. survit en enseignant l'allemand et le solfège à Sion, en devenant manœuvre, domestique ou ouvrier agricole. Retiré à Vouvry, seul, frustré, sans argent ni travail, P. connaît alors la déchéance. Son génie méconnu et incompris laisse pourtant plus de 1200 pièces originales et audacieuses, souvent adaptées de mélodies populaires, mettant le contrepoint ancien au service d'une polyphonie romantique régénérée, épurée.

Sources et bibliographie

  • J. Quinodoz, «Cat. des œuvres musicales d'Arthur Parchet (1878-1946), avec une introd. biogr.», in Vallesia, 36, 1981, 151-268
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.10.1878 ✝︎ 20.2.1946