de fr it

David AntonStädelin

23.7.1737 à Steinen, 20.11.1830 à Schwytz, cath. Fils de Josef Anton et d'Anna Catarina Schmidig. 1) Barbara Suter (✝︎1787), 2) Theresia Reding (✝︎1808), 3) Maria Aloisia Barbara Bulliard (✝︎1829). Ecoles à Lucerne (1749), choriste au gymnase des jésuites de Sion (1750), apprentissage d'orfèvre à Zoug (1755), perfectionnement aux orfèvreries royales de Turin. Retour à Schwytz en 1760. Maître monnayeur, essayeur de la monnaie à Schwytz (1773), ainsi que, par intermittence, auprès de l'évêque de Sion, à Lucerne et à Aarau. Dès 1781, conseiller et juriste siégeant au Conseil, juge au tribunal des Neuf, ingénieur et capitaine d'artillerie, major d'artillerie (1798). Egalement cartographe, S. fut mis à contribution par les autorités comme arpenteur. En tant qu'orfèvre, il créa des monnaies, des médailles et des objets liturgiques.

Sources et bibliographie

  • SKL, 3, 229
  • I. Hess, «Der Münzmeister David Anton Städelin von Schwyz», in Revue suisse de numismatique, 26, 1938, 405-421
  • F. Wielandt, Münz- und Geldgeschichte des Standes Schwyz, 1964, 61-72
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 23.7.1737 ✝︎ 20.11.1830

Suggestion de citation

Landolt, Oliver: "Städelin, David Anton", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.02.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042330/2012-02-23/, consulté le 14.06.2021.