de fr it

Peider NotSaluz

12.6.1758 à Lavin, 29.4.1808 à Coire, prot., de Lavin. Prénommé aussi Peter Otto en all. Fils de Nuot, instituteur et landamman. 1) NN, 2) Cecilia Mattli. D'abord élève de son père, S. se prépara à une carrière ecclésiastique auprès de pasteurs du voisinage et surtout avec Petrus Dominicus Rosius a Porta (1774-1776). Admis au synode à l'âge de 18 ans, pasteur de Felsberg de 1777 à 1785, S. étudia en autodidacte les langues classiques et modernes, la philosophie et la pédagogie. Dès 1784, à côté de son ministère, il enseigna aux écoles de la ville de Coire, dont il devint directeur en 1785. Il améliora l'école primaire, encouragea l'éducation des filles et transforma l'école latine ou réale en une école secondaire. Influencé par l'esprit de réforme et le piétisme, il suggéra la création d'un gymnase pour la jeunesse de l'ensemble du canton, mais sa vision d'une école cantonale mixte échoua face à l'opposition catholique. En 1804, il devint recteur de l'école cantonale protestante à Coire, qu'il dirigea jusqu'à sa mort, selon les préceptes de Johann Heinrich Pestalozzi.

Sources et bibliographie

  • T. Schmid, «Peter Saluz, 1758-1808», in Bedeutende Bündner aus fünf Jahrhunderten, 2, 1970, 53-62
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 12.6.1758 ✝︎ 29.4.1808

Suggestion de citation

Bundi, Martin: "Saluz, Peider Not", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.01.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042439/2011-01-10/, consulté le 20.10.2020.