de fr it

Carl ChristianJahn

25.2.1777 à Oelsnitz (Saxe), 1.8.1854 à Berne, prot., de Douanne (1826). Fils de Karl Gottlieb, sacristain. 1805 Wilhelmine Tourbier, de Berlin. Ecoles à Oelsnitz, lycée à Plauen (Saxe) de 1790 à 1795, études de philologie à Leipzig dès 1796, sans diplôme. Précepteur à Leipzig. En 1804, à l'occasion d'un voyage en Italie et en France, J. séjourna six mois à Berne, où il donna des conférences à l'institut scientifique. Dès 1805, il enseigna la littérature et la théorie des arts et des sciences à l'académie de Berne nouvellement créée (vice-recteur en 1828-1829); il fut aussi maître au gymnase, puis professeur extraordinaire de philologie et de littérature moderne à l'université de Berne (1834-1854) et parallèlement secrétaire du rectorat. Homme d'une très vaste érudition, il avait l'habitude de rédiger pour ses étudiants des résumés de ses cours. Politiquement, il était proche du patriciat. Pianiste, il fit partie de la Société de musique de Berne, fondée en 1815.

Sources et bibliographie

  • A. Jahn, Biographie von Carl Jahn, 1898
  • Sammlung bernischer Biographien, 4, 1902, 90-101
  • Die Dozenten der bernischen Hochschule, 1984, 149
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.2.1777 ✝︎ 1.8.1854