de fr it

Friedrich Bernhard JakobLutz

28.1.1785 à Lichtensteig, 19.8.1861 à Berne, prot., de Berne. Fils d'Abraham, pasteur, et de Barbara Elisabeth Baumgartner. 1) Margaritha Sophie Wyss, 2) Maria Stuber, 3) Maria Elisabeth Bitzius. Etudes de médecine à Berne (1801-1805), chirurgien dans l'armée helvétique (1802-1803), études à Munich et service dans l'armée française à Munich et Linz (1805-1806), études à Strasbourg (1806), doctorat à Heidelberg (1807). Médecin pratiquant et chirurgien à Berne dès 1807, médecin assistant à l'hôpital militaire. Successeur de Rudolf Abraham Schiferli à la tête de l'hôpital (1812-1833). Médecin-chef de l'armée fédérale en 1815 et 1831-1832. Député aux législatifs de la ville et du canton de Berne en 1831. L. fut arrêté en 1832 comme membre de la commission des Sept créée pour défendre les intérêts de la commune bourgeoise et condamné à l'emprisonnement, peine qu'il accomplit à Thorberg (1840-1841). Membre du Conseil de ville (législatif) et de la direction de l'école réale en 1842. Président de la Société des Charpentiers en 1844.

Sources et bibliographie

  • K.A.R. Baggesen, «Friedrich Bernhard Jakob Lutz», in BTb, 1863, 270-284
  • M. Winzenried, Das Militärsanitätswesen in der Schweiz von der Mediation bis zum Sonderbundskrieg, 1954, 64-65
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.1.1785 ✝︎ 19.8.1861