de fr it

Noé Antoine AbrahamBonjour

8.7.1731 à Avenches, 25.12.1807 à Avenches, prot., d'Avenches. Fils de David le Jeune et de Catherine Blanc. 1778 Henriette de Bonstetten, fille de Jean-Louis, bailli, cousine de Charles-Victor de Bonstetten. Parrain du général Jomini. B. entre comme cadet au service d'Angleterre en 1751, puis à celui de la Compagnie des Indes. Major en 1770, colonel. Devenu riche, il rentre au pays en 1776, achète en 1777 la seigneurie de Bellerive et le château de Vallamand-Dessous. Sous-préfet d'Avenches en 1798, il démissionne en mai 1799, soupçonné de conservatisme. Elu au Grand Conseil en 1803. Il fut l'auteur de plusieurs essais, où il défend la tolérance religieuse (comme Antoine Louis Henri Polier, il s'était intéressé aux religions de l'Inde), prône une armée fédérale, l'impôt progressif.

Sources et bibliographie

  • Réflexions sur la révolution arrivée en Suisse en 1798, 1798
  • H. Perrochon, «Noé-Antoine-Abraham Bonjour», in RHV, 1972, 33-47
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 8.7.1731 ✝︎ 25.12.1807