de fr it

RenéeDelafontaine

La syndique de Lausanne, Yvette Jaggi (à gauche), remet en 1997 le Prix de Lausanne à Renée Delafontaine. Photographie de Roland Schlaefli (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).
La syndique de Lausanne, Yvette Jaggi (à gauche), remet en 1997 le Prix de Lausanne à Renée Delafontaine. Photographie de Roland Schlaefli (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).

29.1.1921 à Puidoux,16.3.2006 à Vevey, prot., de Corsier-sur-Vevey et Puidoux. Fille de Charles, agriculteur, et de Lina Gilliéron. Célibataire. Beaux-Arts à Lausanne, puis études de psychologie à l'université de Genève, auprès d'André Rey. Formation d'éducatrice. En 1954, à Lausanne, D. ouvre le premier externat suisse pour enfants handicapés mentaux, plus tard pour adolescents et adultes. En 1975, elle crée une fondation à son nom sise, dès 1977, au Mont-sur-Lausanne. Basée sur l'accompagnement quotidien de la personne handicapée, mais nourrie de connaissances théoriques solides, l'œuvre de D. a permis de grands progrès dans la compréhension et le traitement du handicap cérébral. Docteur honoris causa de l'université de Lausanne.

Sources et bibliographie

  • Quand ils ont cassé leur ficelle, 1990
  • Eveil à la vie jour après jour, 1992
  • Plans-fixes, [vidéo], 1993
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.1.1921 ✝︎ 16.3.2006
Indexation thématique
Mouvements sociaux / Assistance