de fr it

Jeanne MarieGuyon

13.4.1648 à Montargis (Orléanais), 9.6.1717 à Blois, cath., Française. Fille de Claude Bouvier de la Motte, écuyer, et de Jeanne Le Meistre de la Maisonfort. Jacques G. du Chesnois, écuyer. A l'instigation de l'évêque de Genève, Jean d'Arenthon d'Alex, G. se rend à Gex où elle aurait dû établir une maison pour les jeunes protestantes converties (1681-1682), puis à Thonon. Les idées quiétistes de G. poussent l'évêque à l'expulser du diocèse en 1687. Emprisonnée (1698-1703) pour ses écrits religieux, puis assignée à résidence à Blois, elle anima un cercle où se rencontraient catholiques et protestants. En contact avec les piétistes de plusieurs pays, elle eut de nombreux disciples dans le Pays de Vaud, dont le pasteur François de Watteville et Jean-François Monod. Ses œuvres furent publiées par Jean-Philippe Dutoit qui s'en inspira pour ses propres sermons et traités.

Sources et bibliographie

  • H. Vuilleumier, Hist. de l'Eglise réformée du Pays de Vaud sous le régime bernois, 3, 1930, 540-548
  • M.-L. Gondal, Madame Guyon (1648-1717), 1989 (avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.4.1648 ✝︎ 9.6.1717
Indexation thématique
Hétérodoxie religieuse