de fr it

MartinKiem

8.2.1829 à Lagundo, 13.6.1903 à Muri-Gries, catholique, Autrichien. Fils de Johann Kiem et de Rosa née Gluderer. Après avoir fréquenté le gymnase à Merano, Martin Kiem étudia la philosophie et la théologie au couvent bénédictin de Muri-Gries à Bolzano (bénédictins). Il fit profession en 1849 et fut ordonné prêtre en 1852 (clergé). Professeur au collège de Sarnen de 1852 à 1881, il fut co-initiateur de la construction de l'internat et premier préfet (1868-1872). Il devint ensuite doyen (1881-1894) et sous-prieur (1897-1903) à Muri-Gries. Kiem fit des recherches sur l'histoire d'Obwald et sur celle du couvent de Muri-Gries (édition des Acta Murensia dans la série des Quellen zur Schweizer Geschichte). Ses publications de sources et ses écrits lui valurent la réputation de père de la recherche historique en Obwald. Il fut membre du comité de l'Historisch-Antiquarischer Verein Obwalden de 1877 à 1881.

Sources et bibliographie

  • Meier, P. Sigisbert: «P. Martin Kiem. Subprior und em. Dekan des Stiftes Muri-Gries», in: Jahresbericht über die kantonale Lehranstalt zu Sarnen (Obwalden) für das Schuljahr 1902/03, 1903, pp. 35-38 (nécrologie).
  • Küchler, Anton: «Die Druckerzeugnisse der Obwaldner bis zum Jahre 1880», in: Obwaldner Geschichtsblätter, 2, 1904, pp. 5-59, surtout 32-33.
  • Omlin, Ephrem: Die Geistlichen Obwaldens vom 13. Jahrhundert bis zur Gegenwart, 1984, p. 360.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Matthias Kiem (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 8.2.1829 ✝︎ 13.6.1903

Suggestion de citation

Niklaus von Flüe: "Kiem, Martin", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.04.2023, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042686/2023-04-17/, consulté le 20.04.2024.