de fr it

EdouardNaville

14.6.1844 à Genève, 17.10.1926 à Genthod, protestant, de Genève. Fils de Jacques-Adrien. Frère de Gustave. Isabelle Marguerite de Pourtalès, fille d'Alexandre, chef du corps d'artillerie de Neuchâtel. Etudes à Genève, Londres, Bonn, Paris et Berlin auprès de l'égyptologue Karl Richard Lepsius (1861-1868). Edouard Naville visita l'Egypte en 1868, où il copia les textes hiéroglyphiques du temple d'Edfou (Textes relatifs au mythe d'Horus, 1870). Il mena dès 1882 de multiples campagnes de fouilles tout d'abord dans le delta du Nil pour le compte de la Société d'exploration de l'Egypte, puis dans la nécropole de Thèbes où il déblaya le grand temple de Deir el-Bahari. Edouard Naville publia le "Livre des Morts" (Das aegyptische Todtenbuch der XVIII. bis XX. Dynastie, 1886). Professeur extraordinaire d'égyptologie et d'archéologie à l'université de Genève (1891-1919). Maire de Genthod (1900-1914). Président par intérim du CICR (1915-1917). Membre correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres et associé étranger de l'Institut de France. Docteur honoris causa de la faculté de théologie de l'Université de Bâle (1910).

Sources et bibliographie

  • Fonds, Bibliothèque de Genève, Genève
  • S. et S. Stelling-Michaud, dir., Le Livre du Recteur de l'Académie de Genève (1559-1878), vol. 5, 1976, 8
  • D. van Berchem, L'égyptologue genevois Edouard Naville, 1989
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Vuilleumier, Sandrine: "Naville, Edouard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.10.2019. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042707/2019-10-25/, consulté le 04.12.2020.