de fr it

JustusLandolt

9.4.1815 (Johann Josef) à Näfels, 15.11.1883 à Einsiedeln, cath., de Näfels. Fils de Kaspar Fridolin, poêlier, aubergiste à l'enseigne du Lion, trésorier, conseiller et juge. Frère de Fridolin Josef (->). Profès à l'abbaye bénédictine d'Einsiedeln en 1837 (où L. prit le nom de Justus). Sous-archiviste à l'abbaye d'Einsiedeln (1839-1846), catéchiste du quartier de Binzen à Einsiedeln (1840-1844), professeur de philosophie à l'abbaye d'Einsiedeln (1842-1843), professeur d'histoire ecclésiastique (1846-1847), curé d'Eschenz (1847-1856), professeur de dogmatique (1856-1857) et d'herméneutique (1857-1858), catéchiste à Gross (1858-1867), chapelain des moniales de Weesen (1861), coadjuteur à Seedorf (UR, 1864), vicaire à Freienbach (1867), chapelain de l'abbaye de Notkersegg (1867-1871). L. écrivit près de cinquante articles et essais; bon nombre de ses ouvrages ne furent pas édités. Une exception notable est le manuscrit de 340 pages sur les origines du canton de Glaris publié en 2001. Dans un sermon inédit prononcé lors du pèlerinage d'Einsiedeln en 1838, L. chapitra si fortement le gouvernement de Glaris au sujet des troubles constitutionnels de 1837, que l'abbé d'Einsiedeln dut présenter des excuses aux autorités glaronaises.

Sources et bibliographie

  • H. Laupper, éd., Geschichte des Kantons Glarus, 2001 (avec biogr., XII-XIV)
  • Œuvres, LBGL
  • R. Henggeler, Professbuch der fürstlichen Benediktinerabtei U. L. Frau zu Einsiedeln, 1934, 526-531, (avec liste des œuvres)
  • J. Fäh, Kirchliche Chronik Näfels, 1989, 141-142
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.4.1815 ✝︎ 15.11.1883