de fr it

AugusteRochat

17.7.1789 à Crassier, 7.3.1847 à Rolle, prot, de L'Abbaye et du Lieu. Fils de David, pasteur, et d'Antoinette Angélique Rafinesque. 1816 Jeanne Caroline Jemina Recordon, fille de Charles-Frédéric, propriétaire. Etudes de théologie à l'académie de Lausanne (1808-1812). Dès 1821, R. connaît l'influence du Réveil de Genève et participe à la fondation de la Société vaudoise évangélique des missions (1821). Pasteur de Bière dès 1822, R. démissionne en 1824 par solidarité avec des collègues "réveillés" démis par les autorités et devient pasteur d'une Eglise dissidente à Rolle. Par ses écrits et sa prédication, il est le principal porte-parole de la quinzaine d'Eglises de la dissidence vaudoise qu'il essaie de rassembler, mais son action est entravée dès 1841 par l'influence de John Nelson Darby. R. plaide la cause d'Eglises séparées de l'Etat et formées uniquement de convertis, mais organisées et dirigées par des ministères reconnus. Sa mort met presque fin à la "première dissidence" vaudoise, née sous l'influence du Réveil de Genève (vers 1820).

Sources et bibliographie

  • D. Thévoz, Auguste Rochat (1789-1847), sa vie et ses écrits, 1906
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.7.1789 ✝︎ 7.3.1847
Indexation thématique
Religion (protestantisme)