de fr it

JacquesCouet

1546 à Paris, 1608 à Bâle, prot., Français, issu des C. de Vivier, famille de juristes d'Amboise (Loire). Prédicateur en Bourgogne en 1566, pasteur de l'Eglise française de Bâle (son port d'attache dès 1588), C. fut nommé prédicateur de la cour par Henri IV en 1590 et exerça aussi à Nancy, Metz et Paris. Partisan de l'orthodoxie calviniste, il s'entendit merveilleusement avec l'antistès Johann Jakob Grynaeus, qui avait fait triompher cette tendance à Bâle. C. polémiqua avec les luthériens, les catholiques et les sociniens (antitrinitaires). Mais son adversaire le plus têtu fut Antoine Lescaille, ancien de la paroisse française, qui avait protesté contre la "nouvelle doctrine calviniste" et l'"inquisition couétienne", ce qui lui valut d'être banni de la ville. C. répondit par plusieurs apologies aux pamphlets de Lescaille, sans voir qu'il s'agissait de la simple réimpression de textes de Sébastien Castellion contre Calvin.

Sources et bibliographie

  • E. Haag, La France protestante, 4, 1844, 763-771
  • A. Berchtold, Bâle et l'Europe, 1990, 626-628
  • H.R. Guggisberg, Sebastian Castellio, 1997, 155
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1546 ✝︎ 1608
Indexation thématique
Education et science / Sciences