de fr it

BerthaHallauer

12.2.1863 à Wilchingen, 13.10.1939 à Wilchingen, prot., de Wilchingen. Fille de Johann Conrad, médecin, et de Katharina Waldvogel. 1883 Alfred Gysel, chimiste, capitaine et agriculteur, fils de Zacharias Gysel. H. grandit au château de Haslach, près de Wilchingen, où son père avait installé un établissement de cures thermales. Très tôt orpheline de père et de mère, elle fut recueillie avec ses six frères et sœurs par des parents. Elle suivit l'école secondaire à Schaffhouse, séjourna en France de 1879 à 1881, revint à Wilchingen et se maria. En 1906, elle perdit son mari, artiste talentueux, et éleva seule ses cinq enfants. Dès le début de son mariage, H. écrivit des poèmes, dont plusieurs furent mis en musique. En 1927, elle devint aveugle. Sa piété lui permit de surmonter par l'écriture tous les coups du sort. Parmi ses textes, des récits, qui illustrent en termes simples la vie d'une Schaffhousoise au tournant des XIXe et XXe s.

Sources et bibliographie

  • R. Blum, «Bertha Hallauer», in SchBeitr., 34, 1957, 298-301
  • K. Bächtold, Geschichte von Wilchingen, 1988, 299-301
  • G. Walch, «Bertha Hallauer», in Frauen über Frauen, 2001, 40-46, 150-153 (avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.2.1863 ✝︎ 13.10.1939
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature