de fr it

MangThöning

vers 1460, 1517 . Fils de Thomas, Bavarois, forgeron à Laufen (comm. Neuhausen am Rheinfall). A la mort de leur père (vers 1478), T. et ses frères et sœurs héritèrent de la forge. T. fut mercenaire au service de Maximilien Ier, dont il libéra le fils Philippe, retenu prisonnier à Gand (1488), au prix d'un coup de main associant ruse et témérité. Ce haut fait lui valut d'être anobli à titre héréditaire, fait chevalier, muni d'un blason et gratifié d'une pension annuelle. Deux bourses pour l'université de Fribourg-en-Brisgau furent en outre attribuées à sa famille. En 1493, T. bâtit à Schaffhouse une prestigieuse demeure (auj. maison Mang Thöning). Il fut délégué à la cour de l'empereur Maximilien Ier pour plaider la cause de Schaffhouse dans la querelle entre la ville et les seigneurs de Stoffeln à propos de Thayngen.

Sources et bibliographie

  • H.W. Harder, Der Rheinfall und seine Umgebung, 1864, 46-49
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1460 ✝︎ 1517