de fr it

Félix HenriDuBois-Reymond

21.8.1782 à Saint-Sulpice (NE), 21.3.1865 à Berlin, prot., de La Chaux-de-Fonds et de Villiers. Fils de David, arpenteur juré, et de Marianne Reymond. 1816 à Berlin Wilhelmine-Julie-Françoise Henry, fille de Jean, pasteur de l'Eglise française de Berlin. Orphelin de père à 2 ans, après une enfance et une jeunesse laborieuse, D. découvre les livres en autodidacte. En 1804, il se rend à Berlin pour apprendre l'allemand. Il y étudie la médecine (1808-1810) et travaille comme assistant du physicien Paul Erman. En 1816, il entre au département prussien des Affaires étrangères et devient conseiller aulique. En 1831, il est rattaché au dicastère spécial du département de Neuchâtel, nouvellement créé à Berlin (conseiller rapporteur sur les affaires de la principauté). Auteur en 1828 d'un mémoire sur les finances de Neuchâtel et en 1831 de Considérations sur la prospérité, la situation politique et la constitution de la principauté et canton de Neuchâtel et Valangin, qui défendent le point de vue monarchique. En 1832, il obtient la bourgeoisie de Neuchâtel pour sa conduite exemplaire en faveur de la principauté.

Sources et bibliographie

  • E. Rosenberger, Félix DuBois-Reymond, 1782-1865, 1912
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.8.1782 ✝︎ 21.3.1865