de fr it

Heinrich EugenWechlin

22.8.1897 à Genève, 16.8.1962 à Pasing (comm. Munich), Allemand, de Zurich dès 1914, déchu de sa citoyenneté suisse en 1945. Fils de Heinrich et de Charlotte Tissot-Vougeux. 1) 1920 Margrit Lichtenhahn, de Bâle (divorce en 1946), 2) 1946 Käthe Schmalbach, de Bad Godesberg (auj. comm. Bonn). Etudes de théologie et de littérature à Zurich, Bâle et Fribourg, doctorat ès lettres (1921). Journaliste indépendant. Rédacteur (dès 1924), puis rédacteur en chef (1931-1936) du Berner Tagblatt, secrétaire privé de l'ancien conseiller fédéral Jean-Marie Musy (1937-1938). Membre du Front fédéral, W. donna au Berner Tagblatt une orientation frontiste et fut successivement rédacteur du Schweizervolk, l'organe d'obédience nazie de l'Eidgenössische Soziale Arbeiter-Partei (ESAP, parti social et confédéral des travailleurs), et du journal frontiste Neue Basler Zeitung. En 1941, il émigra en Allemagne, où il fut référent pour la presse suisse à l'Office central SS et formateur au sein de l'Union des Suisses pour la Grande Allemagne. En 1942, il fut condamné en Suisse, par contumace, à six ans de réclusion pour violation de secrets militaires et atteinte à l'indépendance de la Confédération. W. resta en Allemagne, où il vécut misérablement, d'abord à Bad Godesberg jusqu'en 1959, puis à Gräfelfing près de Munich.

Sources et bibliographie

  • Rapport du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale concernant l'activité antidémocratique exercée par des Suisses, partie 1, 1946
  • Rapport du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale sur les poursuites engagées contre des Suisses nationaux-socialistes pour atteinte à l'indépendance de la Confédération, 1948
  • H. Wichers, «Die "Neue Basler Zeitung" 1935 bis 1940 und ihre Entwicklung vom rechtskonservativen Parteiblatt zum frontistischen Organ», in BZGA, 93, 1993, 155-173
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.8.1897 ✝︎ 16.8.1962