de fr it

WolfWirz

20.5.1911 à Sarnen, 15.12.1968 à Zurich, cath., de Sarnen. Fils de Theodor, avocat et juge cantonal, et de Maria Theresa Ming. Sigrid von Schenk. Etudes de droit à Zurich et à Munich, doctorat en droit public (Zurich, 1937). Rédacteur principal de la Ligue des confédérés nationaux-socialistes en 1932-1933, membre dès 1933 du Front national, puis dès 1938 de la Ligue des fidèles confédérés pour une conception national-socialiste du monde, W. figura en 1940 parmi les fondateurs du Mouvement national suisse, d'orientation frontiste. Il mit ses talents rhétoriques au service de la cause frontiste et contesta une conception de la nation suisse fondée sur son plurilinguisme. Avocat de la défense dans des procès pour espionnage, il livra des secrets militaires au service de renseignements allemand, ce qui lui valut en 1943 une condamnation à dix ans de prison. Après sa libération, W. travailla jusqu'à son décès comme collaborateur juridique dans une société immobilière à Zurich.

Sources et bibliographie

  • Rapport du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale concernant l'activité antidémocratique, 1946 (complément)
  • B. Glaus, Die Nationale Front, 1969
  • W. Wolf, Faschismus in der Schweiz, 1969
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.5.1911 ✝︎ 15.12.1968