de fr it

MaxBucher

16.3.1887 à Lucerne, 4.2.1972 à Lucerne, cath., de Lucerne. Fils d'Andreas, commerçant, et d'Antoinette Unterfinger. 1923 Severina Amberg. B. apprit les métiers de droguiste et de mécanicien. En marge de la fabrication de mécaniques de précision, il construisit son propre avion avec l'aide de son frère Hermann . Il suivit une formation d'aviateur chez le constructeur allemand Hans Grade et obtint en 1911 son brevet de pilote. Il collabora ensuite à la coopérative de l'aérodrome de Dübendorf et participa à de nombreux meetings. Le 7 octobre 1911, son premier vol de nuit, d'une durée de 20 minutes, à Dübendorf attira l'attention du monde entier. Au cours de l'été 1912, il renonça à l'aviation pour des motifs tant familiaux qu'économiques et vendit son avion Grade. Après un séjour au Brésil, il reprit une activité de fabricant à Lucerne.

Sources et bibliographie

  • E. Tilgenkamp, Schweizer Luftfahrt, 2, 1941-1942
  • Luzerner Tagblatt, 15.3.1967
  • A. Waldis, O. Britschgi, Flugpioniere in und über Luzern, 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.3.1887 ✝︎ 4.2.1972
Indexation thématique
Sports / Sportifs

Suggestion de citation

Wydler, Henry: "Bucher, Max", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.07.2002, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/043502/2002-07-16/, consulté le 20.04.2021.