de fr it

JohannesGeiss

4.9.1926 à Stolp (Poméranie),30.1.2020 à Zurich, protestant, Allemand, de Wohlen bei Bern (1981). Fils de Hans Geiss, agriculteur, et d'Irene née Wilk. 1955 Carmen Bach. Après avoir obtenu un baccalauréat d'urgence (les bacheliers étaient envoyés sur le front) à Stolp en 1944, Johannes Geiss étudia la physique à Göttingen (1947-1950, doctorat ès sciences en 1953). Il fut ensuite privat-docent de physique expérimentale à l'Université de Berne (1957), professeur de sciences océanographiques à Miami (1958-1959) et professeur extraordinaire (1960), puis ordinaire (1964-1991) de physique expérimentale à l'institut de physique de l'Université de Berne, où il fut recteur en 1982-1983. Il dirigea l'International Space Science Institute à Berne (1995-2002). Geiss fut responsable des recherches lors de diverses expériences sur les satellites d'observation; celle sur les vents solaires, effectuée durant les missions Apollo sur la lune organisées par la Nasa, le rendit célèbre dès 1969. Ses recherches mettent essentiellement l'accent sur la géophysique, la chronologie absolue de la terre, de la lune et des météorites, la physique du système solaire (notamment ses communications sur le système solaire à partir de concentrations d'isotopes dans le vent solaire, des météorites, des roches lunaires et des comètes), ainsi que la cosmologie. Membre de la National Academy of Science (Etats-Unis), de divers instituts Max-Planck et d'autres sociétés, il reçut le doctorat honoris causa de l'Université de Chicago.

Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.9.1926 ✝︎ 30.1.2020

Suggestion de citation

Gorgé, Viktor: "Geiss, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.04.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/043519/2020-04-09/, consulté le 26.09.2020.