de fr it

Ernst Carl GerlachStückelberg

1.2.1905 à Bâle, 4.9.1984 à Genève, prot., puis luthérien, de Bâle. Fils d'Alfred, avocat, et d'Alice von Breidenbach zu Breidenstein und Melsbach. Petit-fils d'Ernst (->). Neveu d'Ernst Alfred (->). 1) 1931 Elisabeth Blanche Morel, fille d'August, banquier, 2) 1964 Charlotte Hélène Lachat, fille d'Henri Joseph. Gymnase classique à Bâle (1915-1923), études de physique à l'université de Munich auprès d'Arnold Sommerfeld (1924-1925), doctorat à Bâle chez August Hagenbach (1927). Assistant de recherches à Bâle (1927), professeur assistant à Princeton (New Jersey, 1930). Assistant de Hagenbach à Bâle (1932), privat-docent à l'université de Zurich (1933), puis à celle de Genève (1934), professeur extraordinaire (1935) et ordinaire (1938-1975) à Genève. Chargé de cours (1942-1957), professeur extraordinaire (1957-1967), puis ordinaire (1967-1975) à Lausanne. Collaborateur au CERN dès 1967. S. s'intéressa notamment à la physique moléculaire, la théorie quantique et la relativité. En 1941, il développa, avant Richard Feynman, l'idée d'électrons remontant le temps; il démontra en 1949, avec Dominique Rivier, la fonction d'expansion de propagateur causal utilisée dans la théorie quantique des champs. S. élabora, avec André Petermann, le groupe de renormalisation permettant de déterminer dans quelle mesure une valeur physique dépend de l'échelle d'énergie. Docteur honoris causa des universités de Neuchâtel et de Berne en 1962. Médaille Max Planck de la Société allemande de physique en 1976.

Sources et bibliographie

  • Ch.P. Enz, «Ernst Stückelberg», in Physics Today, 39, 1986, n° 3, 119-121
  • R. Wenger, Ernst C.G. Stückelberg, 1986
  • J. Lacki et al., Ernst Carl Gerlach Stueckelberg, 2009
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Ernst C.G. Stückelberg von Breidenbach
Dates biographiques ∗︎ 1.2.1905 ✝︎ 4.9.1984