de fr it

JonasBoyve

13.6.1654 à Travers, 12.12.1739 à Fontaines (NE), prot., de Neuchâtel. Fils d'Abraham, pasteur, et de Marie Favarger. 1) Esther Pury, fille de Samuel, maître-bourgeois, 2) Marie Droz, veuve du pasteur Gauchat. B. étudie à Berne (1669), à Lausanne (1670) et à Genève (théologie, 1672-1674). Consacré en 1675, impositionnaire (remplaçant) puis pasteur (1682) aux Ponts de Martel; il seconde son père à Saint-Martin (1682-1684), lui succède (1684-1705), puis est pasteur à Fontaines jusqu'à sa mort. Boursier (1683-1687), secrétaire (1687-1691) puis doyen (1691, 1712) de la classe des pasteurs. B. est l'auteur d'une très importante chronique neuchâteloise, fruit d'un travail de longue haleine puisqu'il demande l'autorisation de consulter les archives de la ville et de la classe en 1708 et qu'il termine son œuvre en 1727. Ville et classe refuseront leur approbation et leur appui financier, empêchant ainsi la publication. Les Annales historiques du Comté de Neuchâtel et Valangin depuis Jules-César jusqu'en 1722 seront publiées de 1854 à 1861 par Gonzalve Petitpierre.

Sources et bibliographie

  • Ch. Chatelain, «Ann. de Boyve», in MN, 1882, 105-107
  • G. Borel-Girard, «Jonas Boyve et la Vénérable Classe», in MN, 1926, 49-53
  • Livre du Recteur, 2, 314
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.6.1654 ✝︎ 12.12.1739

Suggestion de citation

Volorio Perriard, Myriam: "Boyve, Jonas", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.02.2003. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/043610/2003-02-05/, consulté le 24.09.2021.