de fr it

Johann JakobBuxtorf

4.9.1645 à Bâle, 3.4.1704 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Johannes (->) et d'Elisabeth Lützelmann. 1670 Cleophe Brandmüller, fille de Jakob, professeur de droit. A 8 ans déjà, B. possédait d'excellentes connaissances d'hébreu. Immatriculé à l'université de Bâle en 1659, il étudia dès 1661 la théologie et les langues orientales. Il remplaça son père à la chaire de langue hébraïque en 1664 et lui succéda la même année. De 1665 à 1669, il parcourut la France, les Pays-Bas espagnols, les Provinces-Unies, l'Angleterre, l'Allemagne et la Suisse, voyages pendant lesquels il noua de nombreux contacts scientifiques. A son retour à Bâle, il fut recteur de l'université en 1680-1681 et 1696-1697, tout en étant aussi bibliothécaire. Il édita les ouvrages de son grand-père (->).

Sources et bibliographie

  • A. Staehelin, Geschichte der Universität Basel 1632-1818, 1957
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 4.9.1645 ✝︎ 3.4.1704

Suggestion de citation

K. Kuhn, Thomas: "Buxtorf, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.07.2003, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/043613/2003-07-14/, consulté le 22.09.2021.