de fr it

AlfredCérésole

17.3.1842 à Friedrichsdorf (Hesse), 14.1.1915 à La Chiésaz (comm. Saint-Légier-La Chiésaz), prot., de Vevey. Fils d'Auguste, pasteur et professeur de théologie à la faculté libre de Lausanne, et de Sophie Köster. Frère de Paul (->). 1866 Amélie Francillon, fille de Charles. Etudes de théologie à Lausanne (Eglise nationale). Consécration (1866). Suffragant à Oron et à Begnins, C. est ensuite pasteur à Ormont-Dessus (1867-1871), à Vevey (1871-1890) et à Saint-Légier-La Chiésaz (1891-1905), où il crée le Cercle ouvrier et une crèche. Secrétaire du conseiller fédéral Constant Fornerod, lors de l'occupation de Genève (1864). C. participe à la fondation de la revue littéraire Au Foyer romand. L'œuvre de C. touche aux traditions populaires et au parler vaudois. Son conte, Scènes vaudoises, Journal de Jean-Louis (1884), popularise un personnage type du Pays de Vaud. Président central de la Société de Belles-Lettres (1864-1865). Il est aussi l'auteur de guides sur Montreux et sa région, largement diffusés en Europe et en Amérique.

Sources et bibliographie

  • Dossier ATS, ACV
  • Fonds, BCUL
  • V. Périllard, «Alfred Cérésole (1842-1915)», in Sagenerzähler und Sagensammler der Schweiz, 1988
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.3.1842 ✝︎ 14.1.1915