de fr it

Marie deBourbon

30.5.1539 à La Fère (Picardie), 7.4.1601 à Pontoise (Ile-de-France), cath. Fille de François de B., comte de Saint-Pol, et d'Adrienne, duchesse d'Estouteville. 1) Jean de B., duc d'Enghien, 2) François II de Clèves, duc de Nevers (✝︎1562), 3) 1563 Léonor d'Orléans, duc de Longueville, prince de Neuchâtel. Régente au nom de son fils Henri Ier dès la mort de Léonor en 1573, puis au nom de son petit-fils Henri II d' Orléans-Longueville, dès 1595, le long règne de Marie fut marqué par son énergie et ses talents à restaurer l'autorité princière et à assainir les finances dans le comté de Neuchâtel. Elle remit en recette les baux à ferme et reprit ainsi les rênes de l'administration financière qui risquait de passer aux mains des bourgeois de la ville; après Léonor qui avait créé une recette générale des parties casuelles, elle s'appliqua à concentrer les recettes, ce qui amena plus de rigueur dans le contrôle des comptes. Elle fit frapper monnaie pour éviter l'envahissement de numéraire douteux. Elle déploya aussi une grande énergie à rattacher la seigneurie de Valangin au comté; c'est alors qu'elle fit sa seule visite à Neuchâtel, au début de 1576.

Sources et bibliographie

  • W. Wavre, E. Demole, «La restauration de l'atelier monétaire de Neuchâtel par Marie de Bourbon en 1588», in Revue suisse de numismatique, 18, 1912, 5-44, 129-142
  • R. Scheurer, Pierre Chambrier (1542?-1609), 1988, 7-11, 19-27
  • Hist.NE, 2, 21-53
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Volorio Perriard, Myriam: "Bourbon, Marie de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.05.2004. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/043626/2004-05-04/, consulté le 25.02.2021.