de fr it

Anna MariaBühler

4.8.1774 (Onna Maria Bieller) à Domat/Ems, 25.11.1854 à Coire, cath., d'Ems. Fille de Blasius Bieller, paysan, et de Maria Ursula Ruodulf. 1) 1803 Joseph Jäger, de Vättis, 2) Heinrich Brandenstein, de Rothenburg (Hesse). B. fut considérée comme une héroïne: dans le combat qui opposa le 3 mai 1799 les soldats de la Surselva aux troupes françaises battant en retraite, à Domat/Ems, elle s'était "jetée sur l'attelage tirant les canons français, les retenant jusqu'à l'arrivée des compatriotes, qui purent ainsi prendre les chevaux et les pièces". Mentionné pour la première fois le 2 août 1799 dans le journal de Coire, son geste fut confirmé formellement par les autorités le 8 février 1804. En 1811, l'empereur la reçut à Vienne, la récompensa et lui alloua une rente viagère. De 1804 à sa mort, B. servit dans la famille du comte Johann von Salis-Soglio. Dès 1842, des écrivains patriotiques, des poètes et des journalistes se mirent à raconter son haut fait.

Sources et bibliographie

  • L. Bühler, «Wie aus einer mutigen Tat eine Heldentat wurde», in BM, 5, 2001, 406-422
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.8.1774 ✝︎ 25.11.1854
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons