de fr it

ChristianGfeller

18.6.1869 à Pfandersmatt (comm. Burgistein), 16.8.1943 à Loèche-les-Bains, prot., de Bümpliz (auj. comm. Berne), bourgeois de Berne (1933). Fils de Niklaus. 1) Maria Ida Weiss, fille de Hans, propriétaire d'une fabrique de treuils à Bümpliz-Bethlehem, 2) Bertha Bannwart, fille de Bendicht. Après une formation de mécanicien et les années de compagnonnage à Neuchâtel, Genève et Lausanne, G. fut engagé dans l'atelier de télégraphie de Gustav Adolf Hasler à Berne. En 1896, il ouvrit son propre atelier de construction d'appareils téléphoniques et de cloches électriques pour le trafic ferroviaire dans les locaux appartenant à son beau-père Hans Weiss, atelier qui occupait de quinze à vingt personnes en 1900. En 1911, G. obtint de l'usine électrique d'Hauterive (FR) une concession régionale pour les installations électriques. Il fit de son entreprise une SA en 1922, ouvrit une succursale à Flamatt en 1924 et construisit des téléphones automatiques selon le principe novateur de la commutation et, dès 1931, des télécommandes. Il emménagea dans un nouveau bâtiment industriel à Bümpliz en 1929. G. fut l'un des pionniers des télécommunications.

Sources et bibliographie

  • 75 Jahre Chr. Gfeller AG, Bern, Fabrik für Telephonie und Fernwirktechnik, (1896-1971), 1971
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.6.1869 ✝︎ 16.8.1943
Indexation thématique
Economie et professions