de fr it

Cornilliat

Famille noble de Vevey, citée dès 1328 (donzels), éteinte à Nyon en 1789. Des mariages eurent lieu au XIVe s. avec des filles de Daillens et de Blonay. Il existe une chapelle fondée par la famille C. qui porte encore ses armoiries dans l'église Saint-Martin de Vevey. Des C. s'installèrent à Lausanne au XVe s.; Girard fut syndic (1466, 1482 église Saint-François). Au XVIIe s., les C. demeurés à Vevey comptèrent trois pasteurs et un capitaine au service de France (Antoine, 1739 à Vevey). Le frère de ce dernier, Jean-Bénédict, assesseur baillival et négociant, acquit la bourgeoisie de Nyon (1680), puis les seigneuries de Dully et de Crassier. Ses fils furent lieutenant baillival à Nyon et major en Hollande. Sa fille épousa Daniel de Tscharner, bailli de Nyon. Une autre interprétation des actes notariés médiévaux fait descendre les C. de Nyon des Aymonet, eux-mêmes originaires de Romont (FR), mais établis à La Tour-de-Peilz à partir de 1382. Cette branche a donné un docteur en lois (Claude, 1457) et un recteur de l'hôpital de Vevey (Gaspard, 1560, 1574-1577).

Sources et bibliographie

  • D.-L. Galbreath, Armorial vaudois, 1, 1934