de fr it

Soulens

Localité disparue, comm. Bretigny-sur-Morrens VD, située entre ce village et Bottens. 1334 Saulens. Au Moyen Age, S. dépendait du chapitre de Lausanne. En 1235, ses habitants furent requis lors de l'incendie de Dommartin. Dès le XIIIe s., l'abbaye de Montheron avait acquis des cens à S. En 1428, Mermod Guignat céda à l'abbaye ses droits aux dîmes sur ce village. La localité existait encore en 1493 quand Louis de Russin, de Bottens, y reconnut des biens en faveur du duc de Savoie, le seigneur d'Echallens en détenant d'autres. En 1678, S. figurait encore sur la carte du bailliage de Lausanne de Gabriel Leclerc et Abraham de Crousaz. En 1762, seul le mas de S. est mentionné sur les plans cadastraux.

Sources et bibliographie

  • L. de Charrière, Les fiefs nobles de la baronnie de Cossonay, 1858, 753-754

Suggestion de citation

Abetel, Emmanuel: "Soulens", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.06.2013. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/043649/2013-06-06/, consulté le 06.05.2021.