de fr it

Fasel

Famille originaire de Tavel, qui donna à Fribourg six générations de maçons et de tailleurs de pierre, entre la fin du XVIIe s. et le début du XIXe s. Le plus ancien maçon de la famille était maître artisan campagnard (Landmeister). En cette qualité et comme la plupart des autres maçons de la famille, il fit partie de l'abbaye (corporation) fribourgeoise des Maçons. Les F. participèrent à la construction de nombreux édifices, fortifications, ponts, en ville de Fribourg et dans le canton. Hans l'Ancien (1673-1741), membre de l'abbaye des Maçons dès 1693, architecte de Fribourg (1710-1741), dont il bâtit l'imprimerie d'Etat (1712-1714) et la maison de ville, fut reçu bourgeois en 1715 avec son fils et son neveu Gaspard. Hans le Jeune (1707-1778), de l'abbaye des Maçons dès 1712, succéda à son père comme architecte du gouvernement (1741-1761). La nef de l'église des cordeliers (1745-1748), le bâtiment de la Douane (1758) et l'hôtel de la Monnaie (1760-1762) figurent parmi ses constructions. Son cousin Gaspard (✝︎1750) fut membre de l'abbaye des Maçons dès 1721 et reçu maître en 1731. Il bâtit une maison de la rue de Morat qui porte ses initiales et travailla avec son père Jacob à l'église des cordeliers. Aloyse (1795) fut le dernier maçon de la lignée.

Sources et bibliographie

  • P. de Zurich, La maison bourgeoise dans le canton de Fribourg, 1928, L-LI
  • MAH FR, 1, 1964; 3, 1959
  • Fribourg illustré, 47, 1989