de fr it

ErnestBovet

24.5.1870 à Lausanne, 25.8.1941 à Lausanne, prot., d'Arnex-sur-Orbe. Fils de Jean-Louis, instituteur, et de Catherine Schwarz. 1897 Marie Louise David, fille d'Emile, peintre. Collège à Lausanne, gymnase à Berne, baccalauréat en 1889, études de langues romanes à Zurich, séjours d'études à Berlin, à Rome, thèse de doctorat sur les sonnets de Giuseppe Gioachino Belli (1895). Chargé de cours de littérature française à Rome. B. collabore à la Semaine littéraire et à la Bibliothèque universelle. En 1901, il succède à Heinrich Morf à la chaire de littératures française et italienne de l'université de Zurich (jusqu'en 1922). Après une période positiviste, il se tourne vers la pensée sociale et antimatérialiste de quelques penseurs suisses (Rousseau, Alexandre Vinet, Charles Secrétan), se rapprochant progressivement du vitalisme bergsonien (Lyrisme, Epopée, Drame, 1911). Fondateur et directeur (1907-1923) de la revue Wissen und Leben. Membre du Schweizer Heimatschutz (1906-1920; président: 1912-1918). Helvétiste et proeuropéen. Secrétaire de la Ligue suisse pour la Société des Nations (1922-1939).

Sources et bibliographie

  • G. Büttiker, Ernest Bovet, 1870-1941, 1971
  • A. Clavien, Les Helvétistes, 1993
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.5.1870 ✝︎ 25.8.1941