de fr it

JacquesGeninasca

2.9.1930 à Fribourg,22.5.2010 à Neuchâtel, sans confession, de Malvaglia. Fils d'Alfredo, maître à l'école de commerce. Catherine Jeanneret, professeur au gymnase, fille de Maurice, professeur au gymnase et critique d'art. Etudes de littérature à Neuchâtel et à Florence, doctorat ès lettres en 1971 avec une Analyse structurale des "Chimères" de Nerval. Professeur au gymnase de Neuchâtel (1953-1970), professeur assistant (1970-1976), extraordinaire (1976-1979), puis ordinaire (1979-1995) de littérature française à l'université de Zurich. Cofondateur en 1969 de l'Association internationale de sémiotique et de l'Association suisse de sémiotique en 1981. Dans La parole littéraire (1997), G. développe des modèles pour décrire ce qui fonde la cohérence et crée du sens dans les textes littéraires, dans le cadre d'une théorie sémiotique du discours. Il est l'auteur d'études scientifiques sur Stendhal, Baudelaire, Rimbaud, Pierre Reverdy, Saint-John Perse et René Char.

Sources et bibliographie

  • I. Pezzini, M.P. Pozzato, éd., Dialogo a sette voci: intorno alla semiotica letteraria di Jacques Geninasca, 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.9.1930 ✝︎ 22.5.2010