de fr it

LilliHaller

3.12.1874 (Elisabeth Gertrud) à Kandergrund, 18.3.1935 à Zollikon, prot., de Berne. Fille de Franz, pasteur. Célibataire. Formation d'institutrice. Préceptrice en Russie, H. interrompit son séjour pour étudier la langue et la littérature allemandes à Berne. Doctorat en 1906 avec une thèse sur Jeremias Gotthelf. H. enseigna dès 1910 environ au gymnase de jeunes filles de Yalta (auj. Ukraine), puis, s'étant réfugiée en Suisse via Singapour lors de la révolution de 1917, à l'école commerciale de jeunes filles de Berne. Traductrice de textes russes à l'administration fédérale. Dès 1920, elle vécut de sa plume à Zollikon. Son œuvre comprend des récits (In tiefster russischer Provinz, 1913; Der Mord auf dem Dorfe, 1918; Frau Agathens Sommerhaus, 1930), un roman (Die Stufe, 1923), des poèmes (1935), ainsi qu'une biographie de Julie Bondeli (1924), dont elle édita les lettres à Johann Georg Zimmermann et Leonhard Usteri, après les avoir traduites en allemand (1930).

Sources et bibliographie

  • G. Brinker-Gabler, Lexikon deutschsprachiger Schriftstellerinnen, 1800-1945, 1986, 119
  • P. Bischof, «Zum Russlandbild von Lilli Haller und Albert Bächtold», in Bild und Begegnung, éd. P. Brang et al., 1996, 281-295
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.12.1874 ✝︎ 18.3.1935
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature